Le Gait Deviation Index

En 2008, un autre index a été développé dans le but de remplacer le GGI : le Gait Deviation Index2 (GDI). La motivation des auteurs à vouloir remplacer le GGI, aujourd’hui très utilisé, repose sur la présence de paramètres spatio-temporels dans le calcul. Les auteurs remarquent à juste titre que bien souvent, si la cinématique de marche est très altérée, les paramètres spatio-temporels peuvent être dans la norme. Ces derniers diminueraient donc la capacité de l’index à mesurer les anormalités de la marche. Le Gait Deviation Index a donc été développé sur la base d’un algorithme de reconnaissance faciale et ne retient que la cinématique.

Le Gait Deviation Index : le score affiché dans Vicon Eclipse

Thomas POIRIER de la Société Biometrics France nous a fait un petit cadeau de noël avec la version 6 de la feuille de calcul du Gait Deviation Index de Mike SCHWARTZ. Cette version est compatible avec la toute dernière version de Vicon NEXUS 1.6.1 ainsi qu’avec les versions antérieures à partir de la 1.4. L’affichage du Gait Deviation Index directement dans Eclipse ET dans Polygon est intéressant. Cela permet de repérer les valeurs d’un seul coup d’oeil, sans avoir à ouvrir le rapport et d’avoir un aperçu global de l’état de marche d’un patient ayant subit plusieurs AQM. Thomas nous…
Read more

Calculer le Gait Deviation Index 6.0 : mise à jour pour Vicon Nexus à partir de 1.6

Voici une version adaptée par Thomas POIRIER (Biometrics France) du script calculant le Gait Deviation Index (de M. SCHWARTZ) fonctionnant avec la version 1.6 (et les versions antérieures) de Vicon Nexus. Pour les explications quant à l’installation, consultez cette page. Cette version de script permet l’intégration des valeurs du GDI dans la base de donnée Eclipse.

Calculer le Gait Deviation Index (GDI)

Sans_titre_1.jpg

La lecture d’une analyse quantifiée de la marche nécessite un apprentissage qui peut être long. Pouvoir lire chacune des courbes isolément ne signifie pas nécessairement que l’on soit capable de « croiser » les données pour interpréter le mouvement dans sa complexité. Il est donc important de disposer d’outils permettant d’un rapide « coup d’œil » de jauger de la qualité de la marche d’un patient. Dans cet esprit, le Gillette Gait Index (GGI, précédemment nommé Normalcy Index) a été proposé. Il s’agit de « mesurer » la distance entre la marche étudiée et la marche asymptomatique. En 2008, un autre index a été développé dans le but de remplacer le GGI : le Gait Deviation Index (GDI). La motivation des auteurs à vouloir remplacer le GGI, aujourd’hui très utilisé, repose sur la présence de paramètres spatio-temporels dans le calcul. Les auteurs remarquent à juste titre que bien souvent, si la cinématique de marche est très altérée, les paramètres spatio-temporels peuvent être dans la norme. Ces derniers diminueraient donc la capacité de l’index à mesurer les anormalités de la marche. Le Gait Deviation Index a donc été développé sur la base d’un algorithme de reconnaissance faciale et ne retient que la cinématique.