Intérêt et limites du F.A.P. et du G.G.I. dans l’interprétation de l’A.Q.M. chez l’enfant pathologique

L’analyse de la marche est un domaine en plein essor auquel les cliniciens portent de plus en plus d’intérêt. Elle constitue en effet un outil efficace pour les aider dans leur exercice. Plusieurs structures hospitalières et cliniques se sont dotées de centres spécialisés pour réaliser les analyses de la marche et un examen a vu le jour, l’Analyse Quantifiée de la Marche (AQM). L’Unité Clinique d’Analyse de la Marche et du Mouvement (UCAMM) de Bois-Larris est un des centres qui réalisent cet examen chez des enfants. De la nécessité de mieux comprendre cet examen et les outils qui le rendent possible, une convention de stage a été signée avec l’UCAMM. Le travail présenté dans ce mémoire est ainsi basé sur des AQM réalisées à l’UCAMM lors de ce stage.

L’Analyse Quantifiée de la Marche fournit une vaste quantité de données (cinématiques*, spatiotemporelles, cinétiques*, électromyographiques) relatives à la marche d’un patient. L’interprétation approfondie de celles-ci demande la connaissance et la compréhension des systèmes qui enregistrent le mouvement, ainsi qu’une formation à la lecture de ces analyses qui peut être complexe. L’interprétation de ces résultats peut être difficile. Deux index ont donc été proposés pour simplifier la lecture des données fournies par les différents systèmes d’analyse de la marche.

1. Le Gillette Gait Index (ou Normalcy Index) : c’est une mesure de la déviation de la marche d’un sujet par rapport à une population saine de référence. Il est calculé à partir des données cinématiques angulaires et des paramètres spatiotemporels enregistrés par un système optoélectronique d’analyse du mouvement.

2. Le Functional Ambulation Profile (FAP) : ce score est calculé lors du passage du patient sur un tapis de marche et caractérise la sévérité des anomalies de la marche affectant un sujet. Il est calculé sur la base des paramètres spatiotemporels et de leur variabilité sur l’ensemble des cycles de marche enregistrés par le tapis. A partir d’un score initial de 100, des points sont retranchés selon les anomalies de la marche détectées sur le sujet.

Le Gillette Gait Index et le Functional Ambulation Profile se proposent d’évaluer la même chose : la pathologie de la marche. Si cela est le cas, pourquoi continuer de les inclure tous deux dans les rapports d’analyse de la marche ? Le clinicien a-t’il intérêt à utiliser les deux ? L’un apporte-t-il des résultats complémentaires par rapport à l’autre ?
Au cours de ce mémoire, notre volonté sera de vérifier l’intérêt de leur utilisation concomitante en nous appuyant sur les AQM d’enfants diplégiques et hémiplégiques.

Pour lire la suite, téléchargez le fichier au format pdf.

Mémoire Master 2
Titre: Mémoire Master 2 (0 clic)
Légende:
Nom du fichier: memoire-master-2.pdf
Taille: 2 MB

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.